Coucou les amis, aujourd’hui, j’ai le plaisir d’accueillir Sanya du site Lesapprentisparents.

Sanya a voulu nous parler du livre Parents… tout simplement. Je ne l’ai pas encore lu personnellement mais, je vais le mettre de ce pas dans ma liste 😉 Tout est tellement logique quand je lis Sanya…

Encore faut-il faire les efforts nous-mêmes!!!

 

Et si « vivre plus consciemment » pouvait vous simplifier la vie ET rendre votre enfant plus heureux ?
Bien que les principes de minimalisme ou de simplicité volontaire englobent des pratiques différentes, ils n’ont pas réussi à se défaire de la fausse idée selon laquelle il faut « se priver de ce qu’il y a de meilleur dans la vie. »

Le minimalisme n’est pas synonyme de fanatisme. Il ne s’agit pas de vivre dans la pauvreté.
Dans leur livre Parents… tout simplement ! , Kim John Payne et Lisa Ross soutiennent que les parents d’aujourd’hui dépensent trop d’énergie, trop de temps, trop d’argent et se focalisent donc peu sur les choses qui comptent vraiment.

Ces auteurs, formés à la pédagogie Steiner-Waldorf, suggèrent que vivre simplement peut libérer votre temps, votre énergie et vos ressources pour pouvoir les consacrer à ce qui compte le plus pour vous.
Selon eux, les parents ont amassé trop de choses, trop de stress, trop de distractions, et il faut donc simplifier la vie quotidienne pour vivre heureux. Ce n’est qu’en économisant le temps et l’énergie que les familles peuvent se consacrer aux choses qui comptent.

Mais comment faire, concrètement ?

Voici quelques astuces que proposent le livre Parents… tout simplement !

 

1) « Moins donne plus »

Payne et Ross suggèrent que moins de jouets, moins de livres, moins d’encombrement, moins de bruit et moins de lumière permettraient aux parents de gagner du temps et de nouer des liens avec leurs enfants. Selon eux, tout comme trop de jouets peuvent étouffer la créativité, trop d’activités planifiées peuvent limiter la capacité de votre enfant à développer son autonomie, à trouver tout seul des activités pour occuper son temps libre et tracer son propre chemin.

 

2) Établir des habitudes

Un certain nombre d’études suggèrent que les habitudes aident les enfants à développer un sentiment de sécurité. Des habitudes quotidiennes peuvent réduire le niveau de stress pour les enfants comme pour leurs parents, et peuvent améliorer le comportement de votre enfant.
Les auteurs du livre Parents… tout simplement ! soutiennent que les rythmes et les rituels donnent des racines aux enfants. Ils proposent de garder des choses aussi simples que possible et encouragent les parents à établir des habitudes pour les événements de tous les jours tels que les repas, les bains et les couchers. Ils suggèrent, par exemple, que choisir un plat principal pour chaque jour de la semaine (par exemple, lundi : pâtes, mardi : riz, mercredi : pizza) facilite la vie des parents et donne des racines aux enfants.

 

3) Le repos

Selon Payne et Ross, votre enfant a besoin du repos adéquat. Ils suggèrent qu’être constamment en activité serait mauvais tant pour les parents que pour leurs enfants. Selon eux, « le sommeil est le rythme ultime ».

La plupart des enfants qui ont entre deux et six ans ont besoin de onze heures de sommeil. Entre six et onze ans, certains enfants ont besoin de dix heures de sommeil… et jusqu’à onze ou même 12 heures à l’adolescence. »

 

4) Petit à petit, l’oiseau fait son nid

Rien ne sert d’essayer de tout changer d’un coup. Il est préférable d’introduire des petits changements simples et faisables.

 

5) Privilégier les choses simples

Selon Payne et Ross, plus c’est simple, mieux c’est. Par exemple, ils préconisent les repas et les jouets simples. Ils demandent aux parents d’apprendre à leurs enfants d’apprécier les plaisirs simples de la vie quotidienne et d’éviter de croire que les enfants ont constamment besoin de « jours extraordinaires ».

 

6) Lâcher prise

Votre enfant a besoin de temps non structuré. Les auteurs suggèrent que ce temps facilite le développement de la créativité. Ils conseillent aux parents de réduire leur implication dans la vie de leur enfant et d’arrêter de trop les surveiller.

 

7) Permettre aux enfants d’être des enfants

Payne et Ross suggèrent que les enfants sont exposés à trop d’informations sur le monde adulte et conseillent aux parents de « filtrer le monde adulte » en limitant l’information et la stimulation auxquelles leurs enfants sont exposés. Ils conseillent également aux parents de parler moins et, avant de parler, de réfléchir si ce qu’ils vont dire est vrai, nécessaire et bienveillant.
Et si on se lançait un défi cette semaine ? Éliminer au moins une chose de sa vie en s’appuyant sur les conseils de Payne et Rosse cette semaine. Avec quoi allez-vous commencer ?
Sanya Pelini est épouse, maman de 3 enfants, chercheur dans le domaine de l’éducation, et dévoreuse de livres. Elle convertit les recherches menées dans le domaine de l’éducation et de la psychologie de l’enfant en outils pratiques et en sources d’information utiles pour les parents sur son site Lesapprentisparents

Tu veux savoir comment récupérer 93% de tes dépenses quotidiennes?

Pour recevoir ton e-book gratuit,

inscris-toi ci-dessous :

You have Successfully Subscribed!